Journée inter-paroissiale 2012

Journée inter-paroissiale

Le samedi 2 juin, sortie à Rouen des trois paroisses Notre-Dame d'Espérance, Bon Pasteur et Sainte-Marguerite

Par une matinée ensoleillée, une cinquantaine de pèlerins à la mine réjouie des paroisses Sainte Marguerite, Notre-Dame d’Espérance et du Bon Pasteur vont passer la journée à Rouen sur les traces de Jeanne d’Arc.

A la descente du train, direction la cathédrale que Guillaume, un jeune guide passionné, fait visiter en détail, du baptistère à la chapelle baroque de la Vierge, en passant par la crypte romane et en s’attardant devant quelques vitraux du 15ème siècle qui retracent la vie du Christ. C’est avec un certain émerveillement que l’on découvre cette cathédrale au style composite, que les Rouannais ont réussi à faire renaître après les bombardements de la seconde guerre mondiale.

 

 

 

 

Après un repas amical tiré du sac, partage sur Jeanne d’Arc, cette jeune fille habitée par Dieu dès son plus jeune âge, dont l’ardeur n’a jamais faibli, notamment pour" bouter" les Anglais hors de France selon sa devise : "Dieu premier servi, Dieu fait ma route". Et, lors de son procès, quand on lui demande : "Savez-vous si vous êtes en état de grâce ?" elle répond avec aplomb et surtout avec cette foi inébranlable "Si j’y suis, Dieu m’y garde, si je n’y suis, Dieu m’y mette".

 

Le temps libre qui suivit fut consacré à la visite de la vieille ville d’où nous nous sommes rendus à la place du Vieux-Marché où Jeanne d’Arc fut brûlée vive ; à l’endroit du bûcher fut construite l’église sainte Jeanne d’Arc avec sa célèbre verrière et surprenante par la modernité de son architecture. Et là, dans une petite chapelle attenante au baptistère, ce fut le point d’orgue de notre journée : une eucharistie pleine de ferveur concélébrée par les prêtres qui nous accompagnaient et, à l’envoi, j’ai cru entendre Jeanne dire : "Prends tout en gré, Dieu t’aidera."

Véritable temps de découverte, d’écoute et de prière, cette journée nous a permis de vivre ensemble tout simplement de bons moments de bonheur sous le regard de Jeanne d’Arc et de resserrer les liens amicaux et fraternels avec les trois paroisses du doyenné. Une petite pointe de tristesse cependant : c’était la dernière sortie avec le Père Jean-Louis avant son départ de Sainte Marguerite !

Dominique, Sainte Marguerite