Onction des malades

Notre communauté chrétienne rassemble des enfants et des parents, des jeunes et des personnes âgées, des bien-portants et des malades, etc. 

Cette diversité fait la richesse de sa vie en Eglise.
Ensemble et chacun dans la réalité de notre vie concrète, nous essayons de suivre le Christ et d'être témoins de sa Bonne Nouvelle auprès de ceux qui nous entourent.

Certains d'entre nous sont fragilisés par le grand âge et ses handicaps ou la maladie grave.
Dans ces épreuves, ils sont invités à vivre leur foi au Christ et l'Eglise leur propose de recevoir le sacrement de l'onction des malades au sein de leur communauté.

malades1

De quoi s'agit-il ?

C'est le sacrement de la compassion. Les évangiles l'attestent, Jésus a passé son temps à soulager les malades, à les écouter, à les libérer de la souffrance. Lui-même a vécu la passion et la mort. Il est ressuscité.

En recevant le sacrement des malades, le chrétien accueille le Christ dans sa vie marquée par le poids des ans et l'épreuve de la maladie. Il dit son désir de s'abandonner à la grâce de Dieu et de continuer à vivre sa foi malgré tout. Loin de désespérer, il attend que le Christ lui apporte lumière, soulagement et paix. Il proclame aussi son espérance en la résurrection.

Jésus a confié à ses apôtres ce ministère de la compassion. Saint Jacques en apporte le témoignage dans sa lettre :"Si l'un de vous est malade, qu'il appelle ceux qui exercent dans l'Eglise la fonction d'Anciens : ils prieront sur lui après lui avoir fait une onction d'huile au nom du Seigneur. Cette prière inspirée par la foi sauvera le malade : le Seigneur le relèvera et s'il a commis des péchés, il recevra le pardon. Reconnaissez vos péchés les uns devant les autres, et priez les uns pour les autres afin d'être guéris, car la supplication du juste agit avec beaucoup de puissance" (Jacques 5,14-16).

Quand est-il proposé et à qui ?

Nous le proposons à tous ceux qui sont atteints par le grand âge, la maladie grave physique ou psychologique.

Pour le recevoir, il faut le demander et donc se faire connaître.